Mon blog

Retrouvez ici mes réflexions issues de l'accompagnement de mes clients et de mes lectures !

Détente

Comment bien dormir ?

 Le sommeil est l’ami de l’homme  Charles Péguy

Le contexte actuel de pandémie a fortement impacté notre qualité de sommeil.

Important pour le bien-être, à la fois émotionnel et physique, un sommeil insuffisant ou l’absence totale de sommeil peut entraîner des troubles de santé et des troubles psychologiques durables : irritabilité, problème de concentration, compulsivité alimentaire, idées noires, etc.

Si vous souffrez d’insomnie, cela peut être dû à un certain nombre de facteurs, notamment le stress, l’anxiété ou la dépression qu’il est nécessaire de traiter.

Des études montrent que les personnes qui reconnaissent leur trouble et cherchent de l’aide plutôt que de prendre des somnifères sont capables de mieux lutter contre l’insomnie. Quelle que soit la cause, il est préférable de faire appel à un professionnel pour améliorer votre qualité de vie.

 

Voici quelques-unes des étapes courantes afin de changer vos habitudes et améliorer votre sommeil :

  • Créez un environnement détendu pour dormir. Votre chambre doit être sombre, fraîche et calme. Éteignez tous vos appareils électroniques tels que l’ordinateur, le téléphone et la télévision.
  • Évitez d’être dans des situations stressantes ou d’avoir des discussions anxieuses juste avant le coucher. Discuter de tout sujet difficile augmentera le rythme cardiaque et la tension, interférant ainsi avec votre sommeil. Si des sujets importants doivent être discutées, faites-le bien avant l’heure du coucher.
  • Établissez un horaire de sommeil et respectez-le. Couchez vous et levez-vous à une heure identique tous les jours, même les jours fériés.
  • Évitez de vous coucher trop tôt car vous risquez de vous réveiller en pleine nuit, sans vous rendormir ensuite. De plus, il est préférable d’éviter les siestes de fin d’après-midi.
  • Faire de l’exercice régulièrement augmentera votre temps total de sommeil. Mais évitez de faire de l’exercice tard dans la journée car cela augmentera votre énergie et vous aurez du mal à vous endormir.
  • Évitez les repas tard le soir et la consommation d’alcools. Prenez vos repas au moins 2-3 heures avant le coucher. Limitez l’alcool aux soirées, car cela nuira à la qualité du sommeil. Limitez l’utilisation de la nicotine et de la caféine – Ceux-ci contiennent des stimulants lourds qui rendent l’endormissement plus difficile et ne permettent pas non plus à une personne de dormir de bonne qualité. Calmez-vous avec des activités tranquilles avant le coucher.
  • N’essayez pas de vous endormir juste après avoir regardé vos programmes préférés à la télévision ou après avoir terminé votre journée de travail.
  • Gardez un peu de temps pour calmer votre esprit après une journée stressante. Vous pouvez vous adonner à des activités comme la méditation, prendre un bain chaud, boire une tisane ou écouter de la musique pour vous calmer avant d’aller vous coucher.
  • Enfin, essayer de vous rappeler de 3 moments agréables que vous avez passés dans votre journée afin de vous endormir sur une note positive…

 

“Méditer – 108 leçons de pleine conscience” Jon Kabat-Zinn – Ed. Les Arènes, 2010.

avec un CD de 12 méditations guidées pour apprendre à méditer chez soi avec la voix de Bernard Giraudeau

La dépression, une épreuve pour grandir

La dépression est une maladie psychique, qu’il ne faut pas confondre avec la détresse émotionnelle à court terme, les crises d’angoisse ou l’expérience dépressive, qui sont également des constituants de la dépression. N’importe qui peut se sentir déprimé pendant une brève période de temps ou avoir des crises d’angoisse de temps en temps, mais cela ne signifie pas qu’il souffre de dépression. La dépression est beaucoup plus grave que cela. C’est un sentiment persistant de tristesse, de solitude, de chagrin, d’inutilité et de douleur émotionnelle. Si elle n’est pas traitée au bon moment, elle peut conduire une personne à se faire du mal, voire conduire au suicide.

La dépression est également ressentie beaucoup plus douloureusement pour ceux qui ne parviennent pas d’emblée à trouver une raison, une explication réelle à leur souffrance.

La dépression se caractérise par une absence : une absence de ressentis, une absence d’émotions, d’envie. Cette absence est également présente dans la relation entre le thérapeute et son client.

La dépression est liée à la perte, perte de quelque chose mais à la différence du deuil, nous ne savons pas souvent ce qui a été perdu, ce qui manque. Quel est ce vide qui est ressenti si profondément ?

En Gestalt-thérapie, le thérapeute prendra le temps de rejoindre son patient dans cette absence, dans ce que le patient éprouve sous toutes les formes et restera à côté de lui le temps qu’il faudra. Tout ce qui est bon pour le patient (besoin d’être accueilli inconditionnellement, de sentir de la chaleur, de faire entendre sa tristesse, d’exprimer ses déceptions, souvent douloureuse) sera soutenu, vécu et déployé avec le thérapeute. Car derrière le sentiment de tristesse, se loge souvent une rage, une rage contenue qui devra être entendue et qui aura à être exprimée. Le Gestalt-thérapeute sera également présent à ce moment là pour accompagner son patient à exprimer cette saine agressivité.

Une prise en charge médicamenteuse peut s’avérer nécessaire et un travail thérapeutique est recommandé dans le même temps.

 

“L’absence est le pont entre nous : Gestalt-thérapie des expériences dépressives”

Gianni Francesetti (dir.)